Pour assurer le confort dans votre maison, il est nécessaire de nos jours de faire usage de différents matériaux, et cela, notamment pour assurer une température agréable tout au long de la journée. La climatisation répond ainsi à ce besoin de confort, mais à l’heure actuelle où l’écologie est au cœur de toutes les préoccupations, la question se pose. La climatisation est-elle écologique ?

La climatisation n’est pas écologique

Inutile d’y aller par quatre chemins et de se dire que l’usage d’une climatisation est tout ce qu’il y a de plus écologique puisque ce n’est pas vrai, et cela, pour de nombreuses raisons. En effet, les climatiseurs sont des machines modernes qui contiennent des fluides frigorigènes et qui les rejettent dans la nature. (Fonctionnement d’une clim reversible) Ces derniers sont cependant responsables de l’augmentation du gaz à effet de serre, car ils sont dotés d’un fort pouvoir de réchauffement. De plus, nous avons tendance à solliciter la climatisation un peu trop, au fur et à mesure que les températures se réchauffent.

Les climatiseurs sont aussi très énergivores et font ainsi augmenter significativement toutes les factures à la fin du mois. Durant la période estivale, les gens ont tendance à solliciter beaucoup plus leur climatisation à cause de la chaleur, avec une hausse de 25 à 30 % de la consommation électrique pour 45 m² environ. Il est donc évident que la climatisation ne nous aidera pas à sauver notre planète.

Des changements sont pourtant prévus

Il ne faut cependant pas perdre espoir, car vu la médiatisation et l’importance que l’écologie a prise sur le plan international, les fabricants de climatiseurs se sont également mis à chercher des solutions pour rendre leur produit plus écologique. Jusque-là, il n’y a pas encore de réelles solutions, cependant les quelques changements ont été remarqués pour commencer le processus.

Tout d’abord, il y a eu l’interdiction de la climatisation CFC ou chlorofluorocarbure qui présentait de nombreuses propriétés dangereuses autant pour la santé des utilisateurs que pour notre planète. Effectivement, la climatisation CFC avait un effet très néfaste sur la couche d’ozone, malgré sa grande efficacité. Aujourd’hui, les fabricants ont aussi travaillé sur la production de nouveaux gaz réfrigérants pour la climatisation afin de réduire l’impact de ces installations sur l’environnement. Le fluide frigorifique R 410 A permet ainsi de réduire l’impacte du climatiseur sur la couche d’ozone par exemple.