Quand vous avez une panne électrique ou que vous voulez remettre aux normes votre système électrique, vous devriez recourir à un électricien. Mais le souci, c’est qu’il est aujourd’hui très difficile de trouver un électricien fiable. Sur internet des milliers de ménages se plaignent d’être victime malversation (surfacturation, coût caché, vente forcée…) émanant de ces artisans.

Pour vous aider dans cette démarche, voici quelques astuces pour reconnaitre un électricien agréé et sérieux.

Un électricien agréé c’est quoi ?

Attention, le terme électricien agréé peut dire beaucoup de chose (agréé par une marque, une société, une association…). Et parfois, ça ne voudrait rien dire également car seul le CMA compétent peut habiliter un électricien à proposer des services de dépannage ou d’installation. En effet, dans le domaine de l’artisan, il n’existe pas réellement de plombier, ni d’électricien agréé. Pour exercer le métier d’électricien professionnel, l’artisan doit remplir ces conditions :

  • Electricien salarié :

Pour devenir électricien dans une entreprise de dépannage ou installateur, il faut au minimum avoir le CAP qui est une formation qui dure 3 ans. Pour certaines spécialités surtout celles qui touchent la domotique et les nouvelles technologies, un bac+2 est même requise. Si jamais une entreprise recrute des électriciens qui ne disposent pas de l’une de ces qualifications, elle serait en infraction car c’est interdit par la loi.

  • Electricien indépendant :

Un électricien pourrait avoir le statut d’auto-entrepreneur. Néanmoins, c’est très règlementé, pour devenir électricien indépendant, il faut au minimum 3 ans d’expériences professionnelles. A part cela, il faut avoir une attestation de reconnaissance auprès de la Chambre des métiers et de l’artisanat (CMA) du département, de la ville ou de la région où il compte exercer. Généralement, il ne peut s’obtenir qu’après l’effectuation d’un Stage de Préparation à l’Installation ou SPI.

électricien agréé
crédits: pixabay.com

 Les démarches pour vérifier la fiabilité d’un électricien

Quand vous comptez contacter un électricien pour des travaux importants, pour reconnaitre s’il est réellement fiable ou non, il est recommandé de suivre ces démarches :

Demander un extrait de KBIS :

Si l’entreprise est sérieuse, elle devrait avoir un extrait de KBIS datant de moins de trois mois. Véritable carte d’identité d’une entreprise, il permet de confirmer que l’artisan travaille en toute légalité. Pour les autoentrepreneurs, s’ils ne vendent pas de produits mais proposent seulement des prestations, l’équivalent de ce document est l’extrait D1.

Contacter ses références :

Une entreprise sérieuse dévoile souvent publiquement leurs références sur leur site internet. Et pour vérifier que c’est vraiment vrai, n’hésitez pas à contacter leurs clients et demandez leur si avec eux, il n’y a jamais eu des soucis.

Regarder les avis en ligne :

Sur des sites d’avis, vous pouvez facilement évaluer la réputation d’un artisan ou d’une entreprise. Mais attention, ne vous basez que sur des sites qui sont réellement fiables car aujourd’hui il existe de plus en plus d’entreprises qui créent des faux avis pour mieux les promouvoir.