Un peu différent du DPE (Diagnostic de Performance Energétique) qui peut avoir un caractère obligatoire, le bilan thermique pourrait être réalisé par tout le monde à tout moment. Mais est il réellement efficace ? Après un audit énergétique, les factures en énergie pourraient elle vraiment diminuer ?

Pourquoi réaliser un bilan thermique ?

En France, un logement de 75 m² pourrait consommer jusqu’à plus de 12 000 kWh par an rien que pour le chauffage. Techniquement donc, cela constitue plus de 50% des dépenses d’un ménage en matière énergie. Et c’est là qu’il devient intéressant de faire un bilan thermique. Le fait seulement de réduire les perditions de chaleur en isolant convenablement sa maison pourrait réduire considérablement ses besoins en chauffage. A part cela, cet audit énergétique permet également de déduire si un logement est plus propice ou non pour l’installation d’un échangeur air sol ou d’une vmc double flux.  Grâce à ce genre de dispositif, il est possible d’alterner son système de chauffage avec une chaudière à bois qui consomme moins d’énergie.

Qui peut faire un bilan thermique ?

Contrairement au DPE, pour effectuer une étude thermique, il n’existe pas de réglementation spécifique.  Toutefois, dans l’idéal, il serait recommandé de se fier à des techniciens qualifiés ou bureau d’études.

Peut on faire son bilan thermique soi même ?

Comme il a été dit, d’un point de vue légal, rien ne vous empêche de le faire. Pour cela, il vous suffit tout simplement d’utiliser une caméra thermique pour identifier les déperditions de chaleur. Néanmoins, pour avoir des résultats plus probants, il vaut quand même mieux recourir à un professionnel.  Ce dernier pourrait établir des calculs plus complexes comme la définition du coefficient G de votre logement ou de coefficient UBAT.

Afin de décortiquer un peu plus ce sujet, nous vous invitons à lire cet article.  

Les démarches d’une étude thermique

Très nombreux sont les paramètres qu’il faut prendre en compte lors d’une étude thermique. Mais les plus importants restent l’orientation de la maison, l’isolation du toit et l’analyse du sol. Après cela, le technicien effectuera une analyse au niveau des portes et vitrages du logement. Enfin, il évaluera par la suite la performance du système de chauffage exploité dans la maison.

A la fin de l’étude, un rapport de bilan thermique serait ensuite délivré. Il indiquera alors toutes les sources de déperditions de chaleur de l’habitation ainsi que toutes les recommandations nécessaires pour optimiser la performance énergétique de cette dernière (installation double vitrage, changement chauffage, renouvellement de l’isolation de la toiture…).  

Combien il coûte ?

500 euros, c’est le coût moyen d’un bilan thermique. Après tout peut dépendre de la taille de la maison ainsi que divers autres paramètres. Par contre, si vous faites vous-même votre audit énergétique, votre seule dépense serait rattachée soit à l’achat ou à la location d’une caméra thermique.